Gestion du chauffage avec la ZiBase

Publié le par david

Je vais essayer de suivre le rythme en commençant cette nouvelle série d'articles (une bonne résolution pour 2011 en quelque sorte... vieux motard que jamais... ).

 

ZiBASE.jpgL'article du jour portera sur la ZiBase.

Il s'agit d'une box assez complète permettant de recevoir les signaux de différents capteurs et sondes, et d'autre part de piloter un certains nombres d'actionneurs, le tout en utilisant des protocoles radios.

Du coup elle a une connectique assez limitée : un port RJ45 pour le réseau, un connecteur d'alimentation et un port série pour supporter des périphériques supplémentaires. Pour le reste, tous les échanges avec les sondes/capteurs/actionneurs se font en RF (Chacon, X10RF, sondes Oregon, et j'en passe).

 

Pour la programmation, tout se fait depuis le site de Zodianet (la boîte française (cocorico!) qui a conçu la ZiBase). Une fois les scénarios mis en place, on peut les contrôler depuis une interface allégée dans un browser, ou depuis une application iPhone.

 

En fait j'ai dû me rendre à l'évidence : si je voulais pouvoir automatiser le contrôle du chauffage rapidement, il allait falloir mettre de côté mon projet logiciel pour un temps, et regarder du côté d'une solution "toute faite". La ZiBase m'a paru être un bon compromis entre prix, protocoles supportés, et possibilité d'évolutions :

  • Côté prix, c'est à peu près équivalent (voire un peu moins) à un RFXCOM "full feature" (c'est à dire émetteur/récepteur en 433 & 868 MHz), mais comme la ZiBase est "programmable" c'est évidement un investissement beaucoup plus rentable !

  • La liste de protocoles supportés est plutôt longue, ce qui permet d'avoir le choix au niveau des périphériques à utiliser. La ZiBase ne supportait pas en natif le Z-Wave (l'un des protocoles les plus fiables à mon avis), mais le tir a été vite rectifié via la connexion d'un contrôleur ZWave sur le port série.
    Pour ma part, étant parti sur une solution un peu hétérogène (surtout pour des contraintes de budget : s'équiper en pur ZWave nécessite un sacré investissement par exemple), je trouve ça très pratique. J'ai des sondes Oregon Scientific, des capteurs d'ouvertures Chacon, des actionneurs Chacon et ZWave, et je peux tout faire marcher avec la ZiBase.

  • Au niveau de l'évolution, la ZiBase propose une API accessible depuis le LAN. Même si Zodianet n'a pas documenté cette API, il en a ouvert l'accès à des partenaires qui ont développé un plug-in pour HomeSeer, et une DLL .NET pour la contrôler. Lorsque je reprendrai le développement logiciel du projet domotique, je pourrai donc basculer sur une solution où la ZiBase deviendra le contrôleur domotique, et le "cerveau" de l'installation sera hébergé par le serveur domotique.

Voilà, j'ai donc un système assez complet de gestion pour mon chauffage électrique, que j'ai mis en place au jour d'aujourd'hui dans 5 des pièces de la maison. Chaque pièce est équipée :

  • d'une sonde Oregon Scientific pour le relevé de température
  • d'un capteur d'ouverture Chacon (ou plusieurs en fonction du nombre de fenêtres)
  • d'un actionneur au niveau du chauffage électrique (un peu de tout: un module encastrable Chacon 1000W pour un petit radiateur, ou des prises Chacon 3500W et des modules ZWave Düwi ON/OFF pour les gros)

En fonction de la pièce et d'un calendrier, les scénarios gèrent une température de consigne (confort/éco) sur laquelle ils asservissent le fonctionnement de chaque appareil de chauffage. Ayant là encore une installation assez hétéroclite (pas de radiateurs avec fil pilote, principalement de bêtes convecteurs), je fonctionne en tout ou rien : les appareils de chauffage sont réglés quasiment à fond, et la Zibase les alimente ou pas en fonction de la température de consigne et la température relevée. Et le petit luxe dans tout ça : les capteurs aux fenêtres servent à couper le chauffage dès qu'on en ouvre une dans la pièce (plus besoin de le faire à la main ! )

Le tout fonctionne depuis 4-5 mois, et ça marche pas mal du tout (surtout depuis une mise à jour récente de la Zibase optimisant les performances si elle reçoit beaucoup d'information).

 

Ce qui me fait une transition parfaite vers le support de Zodianet. Un de leur point fort, c'est d'être à l'écoute de leurs utilisateurs et de proposer des mises à jours assez souvent. Cette réactivité est vraiment un plus, et laisse présager de nouvelles évolutions. D'ailleurs, la solution est victime de son succès :  à l'heure où j'écris, la ZiBase est en rupture de stock jusqu'au mois d'avril !

 

Cet article est quasiment terminé ; je n'ai listé que les points forts, et pour être tout à fait honnête, je vais tout de même lister quelques inconvénients mineurs :

  • la taille mémoire : ça m'a frappé assez rapidement, la mémoire interne pour stocker les paramètres des périphériques et les scénarios est loin d'être infinie. Au jour d'aujourd'hui, même si ma solution de chauffage est assez complète, la mémoire de ma Zibase est tout de même pleine à 70%, ce qui ne me laisse plus beaucoup de place pour faire autre chose.
    Pour contrebalancer cet inconvénient, je n'ai toujours pas abandonné mon projet logiciel. Lorsque je commencerai à gérer mes scénarios sur le serveur domotique, ça libérera de la place !

  • l'interface uniquement via Internet : tout se contrôle depuis le site de Zodianet, il n'y a pas d'interface Web locale.
    Au delà des soucis mineurs de performance (même avec mon pauvre ADSL 2 Mega, c'est quand même confortable), ça pose quand même la question de la pérennité de la société Zodianet :  si jamais elle devait déposer le bilan sans parvenir à faire racheter sa solution, la Zibase deviendrait inutilisable.
    Bon, étant donné le succès actuel, ce n'est probablement pas pour tout de suite, surtout au vu des excellentes relations qu'ils entretiennent avec leur utilisateurs, comme je le disais plus haut. Mais je vais quand-même bosser sur mon soft de serveur domotique, au cas où . Et puis au pire, quand je fais le bilan au niveau facture, ce n'est pas la ZiBase qui aura pesé le plus lourd au niveau facture, c'est le reste !

Voilà, je pense avoir fait le tour de ce que je voulais raconter sur le sujet. Je vais continuer de faire évoluer la solution de chauffage, mais pour le peu de pièces restantes, c'est moins urgent : on a un insert (ça chauffe !) qui rend quasiment inutiles les convecteurs aux alentours.

 

A bientôt !

Publié dans Hardware

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article